Et aussi

Trois spectacles de lectures théâtrales

Lectures

jeudi 17 sept. samedi 19 sept.

Trois spectacles de lectures théâtrales | Gratuit Et aussi
Trois spectacles de lectures théâtrales | Gratuit Et aussi
Trois spectacles de lectures théâtrales | Gratuit Et aussi

Comme une lance, le 17 septembre - 19.00

L’auteur a perdu sa mère, en avril 2019. Plutôt qu’un hommage ou un témoignage, il a souhaité écrire un texte résolument théâtral, une fiction décalée, qui explore la frontière entre le souvenir, déformé ou inventé, le rêve et le fantasme. Une traversée poétique, empreinte d’humour et d’ironie, qui se joue du temps, de l’espace, et de la logique.

Que sait-on vraiment de notre mère, aussi proche soit-elle de nous ?

Un tapis andalou, le 18 septembre - 19.00

C'est l'histoire d'une rupture amoureuse, qui débute à l'instant où tout bascule, sur le téléphérique de Montjuich à Barcelone, puis explore, en treize séquences, les étapes d'une possible « reconstruction ». Le texte nous place immédiatement du côté de « celui qui est quitté ». Un texte écrit pour être mis en musique. Tout en s'inscrivant toujours dans une recherche rythmique, musicale et poétique, l'écriture de René Bizac s'est volontairement éloignée dans « le Tapis andalou » de la langue « brute » de ses pièces de théâtre. La parole est ici « harmonique » plutôt qu' « organique ».

Le ballet des retardataires, le 19 septembre - 18.00

Spectacle basé sur Le Ballet des retardataires, un roman très particulier de Maïa Aboueleze, « véritable petit ovni, à la fois dans la puissance de son récit, de son rythme et de son ton, mais aussi parce qu'il ouvre la porte sur un univers tellement méconnu...c'est passionnant du début à la fin, une lecture intense, presque physique » (Aurelia Dejond)

Comme une lance

Texte: René Bizac

Comédiens: Maïa Aboueleze et René Bizac

+ 1 musicien

Scénographie, accessoires : Hélène Kufferath

Un tapis andalou

Texte: René Bizac

Comédien: René Bizac

+ 1 un musicien

Scénographie, accessoires : Hélène Kufferath

Le ballet des retardataires

Texte: Maïa Aboueleze (Editions Intervalles)

Comédien: René Bizac

Musicienne (taïko japonais): Maïa Aboueleze

Scénographie, accessoires : Hélène Kufferath

Horaires

Jeudi 17 septembre -19.00

Durée : 1 heure

Vendredi 18 septembre - 19.00

Durée : 1 heure

Samedi 19 septembre: 18.00

Durée : 1 heure

Entrée

Gratuit