Articles

La culture fait ses classes

 |

Alors que nos opérations culturelles se limitent depuis plusieurs mois à du streaming, des clips vidéo, des résidences d’artistes, des expositions et des apparitions dans l’espace public, voici quelques défis - souvent invisibles pour le public- que nous vous partageons pour la première fois.

Attrape le vent| 2020-2021

Mené par l’école Sainte Marie et sa classe Dispositif d'Accueil et de Scolarisation des Élèves Primo-Arrivants et Assimilés, ce projet donne aux enfants la possibilité de s’exprimer par le langage corporel. Dépassant ainsi les barrières linguistiques; les expressions individuelles et collectives émergent par le mouvement.

Une grande attention est portée sur le travail autour de l’estime de soi et de la confiance, il s’agit de contribuer au fait que ces élèves se sentent bien et qu’ils puissent former un groupe de classe soudé. A côté de cela, ces enfants ont l’opportunité de sortir de l’école pour aller voir des spectacles, visiter des musées, rencontrer des artistes ou s’initier à de divers langages artistiques.

Danse des mots | 2020-2021

Ce projet mené avec l’école Horta est axé sur la thématique du voyage. Pour alimenter celui-ci, les enseignantes collaborent avec des intervenants extérieurs pour des ateliers associant mots et danse. L’idée est d’inviter les enfants à explorer les sons de la langue et à faire l’expérience du récit par le corps.

Les Percussionnistes de l’école du Parvis | 2020-2021

L’école du Parvis est une école d’enseignement différencié travaillant avec des élèves présentant des troubles de type 8. Depuis plusieurs années, l’artiste Augusto Rego ainsi que deux enseignantes initient leurs élèves aux percussions en vue du passage vers le secondaire. La démarche étant ici de stimuler l’estime et la confiance en soi. La qualité de jeu acquise par les enfants au fil de ces ateliers est le fruit de leur implication dans le projet et le groupe. Régulièrement, ces percussionnistes participent à des manifestations publiques dans la commune et en dehors de celle-ci.

Antenne Etincelle | 2020-2021

Étincelle est une école d’enseignement différencié travaillant avec des élèves présentant des troubles de type 1, 2 et 8. A travers ce projet de théâtre et de film sur fond bleu, les élèves font appel à leur imagination, à leur empathie, à leur capacité d’incarner cet « autre qui n’est jamais tout à fait différent». L’aboutissement de ces ateliers menés dans l’école même est un film qui est ensuite visionné par l’ensemble de l’école et des parents. Un film qui aurait bien trouvé sa place dans la grande salle du Jacques Franck. Cette année scolaire, l’école a voulu mélanger des classes de première et de cinquième année. Une idée ambitieuse et pas toujours simple à mettre en place.

Quelles heures sont-ils ? |2020

Le projet se déroule dans la section pédiatrique du CHU Saint-Pierre où résident des enfants et des adolescents, pour de courtes périodes ou pour de plus longues. Ils y sont tous scolarisés (enseignement de type 5). Certains de ces enfants et ados se retrouvent dans cet hôpital pour des problèmes de santé. D’autres y sont plutôt placés suite à des situations familiales compliquées ou à des parcours de vie difficile, pouvant créer chez ces enfants, une instabilité psychologique.

Les ateliers sont basés sur le théâtre d’objets, discipline permettant de s’ouvrir à un panel de pratiques artistiques : la narration, la musique, les arts plastiques, le théâtre… Certains résultats de ces ateliers, si les participants le souhaitent, peuvent être présentés au Jacques Franck.

L’idée est de proposer aux résidents l’opportunité de s’exprimer sous une lumière nouvelle. De manière onirique, absurde, fantastique ou simplement narrative ; se réapproprier certains moments de sa vie tout en se focalisant sur une vision optimiste de l’avenir.

La démarche propose des stratégies créatives qui permettent la libération d’émotions, la recherche de l’harmonie, la créativité et le renfort psychique.

Classe d’immersion artistique | 2019-2020

En partenariat avec la Roseraie, depuis 2018, ce projet réunit deux fois par an, un binôme de de classes issues d’écoles et de degrés différents. Des enfants de 6 à 12 ans se rencontrent lors d’un cycle d’immersion de quatre semaines. Ateliers, rencontres avec des artistes en résidence, bancs d’essai, visites de lieux culturels et visites guidées sont des exemples d’activités proposées à ces binômes. Le projet a récemment réuni les écoles de JJ Michel, l’école 1-2 ou l’école Peter Pan. Le projet de Classe d’immersion (2) prévu pou 2020-2021 a dû être annulé.

Publié le lundi 08 mars 21